dimanche 24 février 2019

Tirage pour la semaine du 25 février au 3 mars 2019.

Nouvelle semaine, nouveau tirage.

Cette semaine à été riche en enseignements ( Je suis actuellement en formation pour approfondir mes tirages ).  

J'aime me former, apprendre, grandir. Je ne sais jamais ou tout cela va me mener, mais je suis toujours certaine que ce ne sera que pour des belles choses. 

La jolie carte de cette semaine est :

La loi d'attraction 
( ou comment amener à soi ce dont nous avons besoin ).


Alors non, ne demandez pas un compte en banque bien rempli ou une jolie voiture dans votre allée demain matin. Les choses ne se passent pas vraiment comme cela ( même s'ils savent que nous avons besoin d'un certain confort dans notre vie terrestre ). 

La loi d'attraction est beaucoup plus subtil, beaucoup plus lumineuse. Elle nous permet de demander des choses en accord avec notre chemin de vie, elle nous permet de nous élever. 

Par exemple, pour mon cas, étant complètement autodidacte dans mon travail, j'ai demandé souvent à ce que l'on mène sur mon chemin des clients en accord avec ce que je suis, ce que je véhicule et à mon rythme. Un mois après, mon agenda est bien rempli, mais surtout chaque personne que j'ai rencontré m'a énormément apporté. 

Je demande toujours à être guidé, protégé, ancré et aligné ( chaque matin au réveil ).

Quand une situation à du mal à se débloquer, j'essaie de la visualiser parfaitement réglé puis je lâche prise comme si c'était tout bon et je laisse l'univers faire agir sa loi d'attraction.

Sachez qu'une demande ne restera jamais sans réponse, elle viendra peut-être des années après ( suivant si vous êtes prêt ou non à recevoir lors de la demande ) mais cela viendra.

Laissez la magie de la vie opérer !

Message canalisé lors du tirage :

Demandez et vous recevrez si tant est que votre demande est sincère. Elle doit venir du coeur et être baigné dans l'amour. 

Harmonisez-vous à la lumière. Faites-entrez la joie et la paix dans votre vie. 

Reconnectez-vous à la vie humaine, animale et naturelle. Enlacez la vie et dansez avec elle. Soyez léger.

La carte de cette semaine vous dit de demander. Demandez à être connecté, demandez à être guidé, demandez sans condition.

Votre équipe céleste veille à votre bien-être et sachez que tout est déjà en route.

- J'ai ressenti aussi une forte demande à la prière pour notre planète. Cela semble important que je vous demande de prier pour elle avec vos mots, sans dogme religieux. Prier juste avec votre coeur, elle en à besoin. 

Petite vidéo sur la loi d'attraction :

 
Je vous donne rdv la semaine prochaine <3

Gaelle.


dimanche 17 février 2019

Tirage pour la semaine du 18 au 24 février 2019.

La carte de cette semaine :


Enracinement.

Message canalisé :

L'ancrage, vaste problème en notre monde d'aujourd'hui et pourtant si important. Être ancré ne signifie pas être trop sérieux ou pas assez perché. Être ancré signifie avoir une bonne assise sur cette terre, être parfaitement heureux d'incarner votre vie terrestre, mais l'ancrage permet aussi de se relier aux mondes plus subtils. L'ancrage connecte. Comme pour tout il faut savoir doser son ancrage, ni trop peu, ni pas assez. Ayez les pieds sur terre, en contact avec notre chère terre, sentez l'énergie qui se propage. C'est une énergie puissante. Ancrez-vous pour pouvoir profiter pleinement de votre chemin ici-bas. 

L'ancrage est la base de notre incarnation sur cette terre. C'est tout notre équilibre terrestre qui dépend de notre ancrage. 

Si nous sommes bien ancrée sur terre et parfaitement relié au ciel alors nous sommes parfaitement aligné.

Message du livret :

Quand vous vous détachez de la conscience d'habiter un corps et de vivre dans le monde physique, vous n'êtes plus enraciné. Bien qu'il soit agréable de flotter sur un nuage, votre travail et votre attention son utiles ici-bas. Nous vous aidons à équilibrer en vous le spirituel et le matériel pour que vous puissiez apprécier une vie épanouissante sur terre. 

Cette carte est le signe que votre énergie et vos perceptions ont besoin de s'enraciner. Si vous vous sentez un peu étourdi, confus, hébété, elle vous ramène à la raison. Le "déracinement" signifie que votre attention se porte trop haut - comme si vous  n'étiez plus dans votre corps.Il faut un équilibre dans la concentration entre l'esprit et le concret. Vous pouvez vous enraciner en vous massant la plante des pieds, en marchant pieds nus dans l'herbe ou sur le sol, en mangeant des légumes comme la carotte ou la pomme de terr, ou encore en visualisant des racines qui sortent de vos pieds et s'enfoncent en terre. Cela vous aidera à mieux vous concentrer et aussi à accroitre vos liens avec les anges. 

- Prenez le temps de jardiner - Travailler avec les essences florales - Adaptez vos habitudes et votre régime alimentaire pour qu'il soutienne votre conscience tant physique que mentale - A l'écrit comme à l'oral, assurez-vous d'utiliser un vocabulaire pratique, posé et compréhensible - Soyez terre à terre et authentique dans vos relations - Envoyez de l'amour et de la lumière à la terre mère.

L'oracle des anges de Doreen Virtue.
-----------------------

Je vous souhaite une très belle semaine sous le signe de l'enracinement, sentez le souffle de la terre sous vos pieds, dansez pour ressentir votre corps.

Vivez, vibrez, soyez parfaitement incarné.

Méditation d'ancrage de Sandrine Hk :



A très vite.

Gaelle.


vendredi 15 février 2019

Nos peurs ou comment les transmuter.



Nos peurs, quel sujet difficile que de faire face à nos peurs. On en à tous, plus ou moins intense, mais elles sont là. On a du mal à les regarder en face, car souvent, elles sont le reflet de ce que nous devons travailler, de ce que nous devons améliorer et parfois, il est si simple de les laisser nous envahir, car au fond elles nous servent aussi de protection, d'excuse. Elles sont une bonne cachette et pourtant si on n'apprend pas à les contrôler, à les faire partir, petit à petit elles deviendront si grande qu'il nous sera presque impossible de respirer.

Quand on commence à travailler sur nos peurs, on sait que ça va remuer et pour être bien armé, il faut savoir ce contre quoi on va se battre.

La première chose est donc de les noter et la seconde de les analyser et de les transmuter :

J'ai peur de perdre mes filles au point ou j'y pense, mon ventre se tord et je suffoque, il me semble que c'est la plus grande des peurs qui m'anime. Elle est incontrôlable. Elle survient à n'importe quel moment du jour ou de la nuit. 

* je n'ai aucune prise sur l'avenir de mes filles, vont t'elles vieillir et s'endormir paisiblement à l'aube de leurs 90 ans ou vont t'elle partir demain, dans quelques mois ... Années. Seule leur âme sait, seul l'univers sait et cette peur m'empêche surtout de profiter de l'instant présent à fond. Cette peur me fait perdre de précieux moment avec elles, car la peur me paralyse au point de les freiner dans certaines de leurs réalisations. Cette peur est si forte que je travaille dessus avec une thérapeute ( et oui des fois seule, c'est impossible et demander de l'aide est alors primordial). J'avance doucement, c'est mieux qu'hier et moins bien que demain. j'ai confiance dans le travail que je fournis chaque jour pour me libérer de cette peur et je sais que je la vaincrais.


J'ai peur de ne pas réussir ce pourquoi, je suis venue ici, peur de passer à côté de ma mission de vie.

-Au point ou cela m'a obséder, à n'en plus dormir ... A partir dans tous les sens de peur de passer à côté du TRUC que je dois faire. Je me suis épuisée énergétiquement et j'ai perdu un temps si précieux alors que les réponses sont en moi et qu'il me suffit juste d'écouter mon intuition. Depuis je me pose face à un nouveau chemin de vie LA question " est-ce que ça résonne en moi ? ". Si je me sens bien, légère, confiante alors je fonce et si je ressens le moindre inconfort, je vais voir ailleurs si j'y suis ;). Il m'arrive encore de prendre de mauvaises décisions et de retomber dans d'anciens schémas, mais petit à petit, j'arrive à vraiment m'écouter et à m'éviter de plus en plus des situations inconfortables.

J'ai peur d'être enchaîné, au gens, au lieu... J'ai mis 15 ans à dire oui à mon mari et je n'ai pas encore osé franchir le cap du bien immobilier. Me sentir enchaîné quelque part ou à quelqu'un me tétanise.

-Je ne veux pas que l'on me coupe mes ailes. J'aime me sentir libre, je voulais faire le tour du monde avec un sac à dos ... Je suis maman, avec un joli petit appart, une jolie petite voiture et un emploi du temps bien précis. Je me sens déjà assez enchaînée comme cela tous les jours par ce que l'on appelle routine et m'ancrer encore plus me fait énormément peur. Et la aussi, j'y vais à mon rythme, je prends doucement conscience que non me marier ne m'enchaîne pas à mon mari ( du moment qu'il sait que je suis un peu louve et que j'ai besoin d'être très souvent seule et bien tout va bien ). Pour l'achat immobilier, je fais des visites, je ressens l'énergie des lieux et j'arrive doucement à concevoir qu'un jour, je pourrais effectivement me poser quelque part sans pour autant me sentir enchaînée ( là, mes chaussures et mon sac de rando me sont très utile car quand je me sens enchaînée, je file grimper une montagne seule et je prends conscience que la ou je suis n'est pas ce qui défini ma liberté ). Une médium m'a expliqué que dans une vie antérieure, je me suis battu très fort pour ma liberté et que la finalité à été ma mort, ce qui expliquerait donc aussi cette peur. Un pas après l'autre comme pour mes autres peurs. 

J'ai peur d'être trop adulte, plus assez légère et fofolle.

-C'est vrai, depuis quelques années, je suis beaucoup plus austère. Je suis maman, j'ai des semaines bien chargés, beaucoup ( trop ) de choses à gérer et pas vraiment le temps d'aller faire des pirouettes dans la neige. Je suis certaine que vous vous retrouvez dans ces lignes ... On le vit tous, le poids du temps qui nous plombe notre âme d'enfant. Et pourtant, il est si bon de tout plaquer pour manger des bonbons devant un dvd, de sortir faire de la luge et se prendre des gamelles dans la neige, de s'éclabousser avec l'eau. Il me suffit juste de me permettre des temps de jeu, des temps ou je ne suis plus Gaelle, la maman de ... La femme de ... L'employée de ... Ou je suis juste moi et ou je me permets de repousser toutes ces responsabilités trop lourdes à porter. On y reviendra dans quelques heures, mais pour le moment, je m'amuse sans penser à rien d'autres que de renouer avec mon enfant intérieur. A partir d'aujourd'hui je n'ai plus peur d'être trop adulte, cette peur n'a plus de raison d'être car j'ai la clef pour inverser la tendance. A moi ( nous ) de jouer.

J'ai peur en mes capacités, peur de ne pas réussir à transmettre correctement les messages, peur de blesser, de faire du mal involontairement. Peur de ne pas y arriver.

-J'ai toujours eu le sentiment d'être différente jusqu'à il y a un ou j'ai pris conscience que c'était peut-être cela mon chemin de vie ... Répandre un peu de lumière ( d'ailleurs, David dit souvent que je suis Illuminée, mais de façon tendre ). En prendre conscience, c'est bien, mais le mettre en application, c'est tout autre chose surtout quand on est la fille qui se cache dans une salle pleine de monde, la fille qui parle si doucement qu'on l'entend à peine, la fille qui se fait marcher dessus perpétuellement. Vous voyez un peu la taille du challenge à relever ? On est mal ^^. Et puis la aussi, je fais un pas après l'autre après tout, rien ne presse. J'apprends à m'aimer vraiment, sans condition pour pouvoir doucement me faire confiance et oser ( m'inscrire à une formation sur la médiumnité, effectuer des tirages, écrire ici à coeur ouvert comme cet article ). Je sais qu'un jour tout sera si limpide que cette peur me paraîtra complètement dérisoire.

J'ai peur du noir, le noir complet ...

-Attention, révélation dans un ... deux ... trois ... Je dors avec une veilleuse et les volets ( les volets, c'est pour contempler les étoiles et la lune ce qui est quand même plus cool qu'un plafond ). Le noir me fait peur et je pense qu'il me fait peur, car justement, c'est souvent la nuit que l'on ressent certaines choses. Dans le noir, on est aussi vulnérable et face à soi-même. On a aucun contrôle, on perd notre vue et c'est très déstabilisant quand on aime comme moi contrôler les choses. En gros cette peur, ce n'est pas le noir qui la nourrit c'est l'absence de contrôle. Je sais que pour m'en défaire, il me faut lâcher prise et je travaille ce lâcher prise le jour en essayant de ne plus être dans l'hyper contrôle de tout. Je lâche la bride petit à petit.

Je n'ai pas peur de mourir, j'ai juste peur de partir trop tôt et de louper pleins de belles choses comme l'avenir de mes filles, ne plus pouvoir lire, ne plus pouvoir marcher, découvrir.

-Et oui, j'aime tellement jouir des plaisirs de la vie que cela me tétanise de me dire qu'un jour, je ne pourrais plus lire assise sous un arbre, je ne pourrais plus regarder mes filles se rouler dans la neige, je ne pourrais plus boire une infusion en regardant la neige tomber. Cette peur, pourtant, est l'une des plus belles que j'ai, car elle me permet de prendre le temps de savourer un peu plus chaque jour tout ces petits moments insignifiants. Elle ouvre mon coeur si fort que je ne peut que la remercier d'être là pour me permettre de voir la beauté de ce qui m'entoure et quand je prends conscience de cette beauté et bien elle s'efface d'elle-même pour ne laisser que l'instant présent.

J'ai peur de manquer d'argent.

-L'anxiété de beaucoup. Ne pas pouvoir subvenir aux besoins de nos proches, mais aussi aux nôtres. Et oui, j'aime m'acheter un livre, un oracle, m'inscrire à une formation. J'aime aussi gâter mes proches, allez chercher des bonnes choses pour confectionner un bon petits plats et pour faire tout ceci et bien, il faut ... de l'argent. J'ai pris conscience d'une chose, j'aime m'occuper de ma famille, prendre soin d'eux quand ils sont à la maison et travailler 35 heures dans le même endroit avec mêmes personnes ce n'est vraiment pas mon truc ( on revient aussi ici à la peur de l'enchainement ). Pour dépasser cette peur, je travaille dur, je fais des ménages dans mon village ( ce qui me permet de travailler quand je veux, chez qui je veux et avec qui je veux ), j'aime beaucoup la liberté que me procure ce travail et j'aime aussi beaucoup me dire que la personne va rentrer chez elle, dans un environnement propre et remplis de belles ondes, qu'elle va pouvoir se relaxer après une dure journée et prendre soin d'elle. Et puis ce travail me permet en plus d'avoir du temps pour faire du sport, randonnée, travailler sur mes guidances, me former ......... Pour surpasser cette peur, je lâche prise ( et pour le coup ça à été un vrai lâcher prise ). Je fais ma tambouille et je me dis, voilà l'univers, maintenant, c'est entre tes mains et j'ai confiance en toi, et je passe à autre chose. Je remarque que tout se met en place toujours au bon moment et de la bonne façon. Merci l'univers.

Comme vous pouvez le voir, le travail qu'il me reste à faire est énorme alors pas de découragement, on se relève les manches et on y va ( avec le sourire et la positive attitude ça passe mieux ).

Il ne me semble pas en avoir oublié. Voici donc notre premier point d'ancrage pour le travail de cette semaine qui est de travailler sur nos peurs. Une fois que celle-ci sont identifié, je ne sais pas pour vous, mais elle me semble moins impressionnante. Je sais que j'ai les clefs pour les déverrouiller. Cela prendra peut-être une heure ou plusieurs mois / années, mais je sais que je suis capable de les vaincre et de me libéré de tout ce poids qui ne fait que m'alourdir.

Il nous suffira donc de travailler point par point chacune de nos peurs, de les transmuter en un formidable challenge à relever.

Il nous suffit juste d'y faire face avec courage et surtout sans nous voiler la face. Certaines vont faire mal, vont nous titiller, nous faire sortir de notre zone de confort, nous mettre mal à l'aise, dans des positions inconfortables, mais n'oubliez pas que le cadeau que vous allez recevoir une fois ce travail effectué, c'est la libération profonde de votre coeur, âme et de vôtre être. 

Vous serez vous, juste vous et vous ouvrirez la porte du bonheur et de la joie inconditionnelle. 

Je vous souhaite un magnifique voyage au coeur de vos peurs, croyez en vous, croyez en vos guides et anges ( sollicitez-les sur ce chemin pas tous les jours facile ) et surtout gardez en tête que l'amour et la confiance en soi est la clef de tous nos maux.

Je vous embrasse et vous dis à très vite.

Gaelle.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...